Procrastination et le sport


Deux sujets : Comment se pousser à faire du sport ? et pourquoi le sport réduit la Procrastination

Bonjour,

Sujets différents dans cet article.

Commençons par celui qui intéresse le plus de monde.

Comment se forcer à faire du sport alors que l’on est s’y bien sur le canapé 😳

Les propos ci-dessus sont le retour de ma propre expérience et le résumé de lecture sur Internet, liens en bas de l’article

Chacun étant différent, ces conseils sont volontairement multiples, en espérant que quelques-uns vous concernent et vous aident. Ne cherchez pas à appliquer chacun d’eux, mais ceux qui correspondent à votre propre fonctionnement

Mes conseils :

  1. être régulier dans son activité, tous les jeudis je vais à la salle de sort, je marche etc.. Quelques soit ma fatigue, la météo, la journée que l’on a eu ou autre. Il faut se créer un rituel. On aime les habitudes. Si on commence à ne pas y aller pour telle où telle raison s’est mort. En plus, une activité en dents de scie fait que l’on est moins performant et cela augmente petit à petit notre difficulté à pratiquer, donc l’abandon à moyen terme.
  2. la fatigue, n’est pas une excuse à faire du sport, sauf si cette fatigue vient d’une activité physique importante. La fatigue intellectuelle, moral, le stress, sont tout à fait compatibles à faire du sport, en plus on se sent mieux après, on est moins « fatigué »
  3. Il ne faut pas faire du sport pour faire du sport, il faut y trouver un plaisir. Ce plaisir peut-être l’adresse sport de balle, la compétition, les rencontres, l’ambiance..
  4. je vais m’arrêter là 😎

Quels sont les arguments que je trouve pertinents sur Internet :

  1. Associer une micro action sportive, à une activité habituelle par exemple se laver les dents, avec le fait de faire 2 pompes (par exemple depuis le lavabo, pas au niveau du sol, trop dur au départ). Cette activité physique va prendre quelques secondes. Le temps étant très court, on ne peut pas avoir d’excuse donc on va le faire, il faut comme cela petit à petit se crée de micros rituels physiques, l’air de rien..
  2. être plusieurs, si on est 3 ou 4, il y a en bien un des 4 qui va appeler les autres pour dire : « on y va ? » Seul c’est plus dur…
  3. pour certains, il faut se donner un objectif, par exemple la ronde du fronsadais. On s’inscrit (17, 24 km ou plus si affinités ), et on s’entraine pour être en mesure de les faire. Le fait de s’inscrire nous oblige à mettre en oeuvre une organisation pour y arriver, on se donne une sorte d’engagement personnel. L’année prochaine on se donne l’objectif de faire le tour ( 63 km 😎 )
  4. Je dois faire du sport. Au fait pourquoi je dois faire du sport ? Donner un vrai sens à ce choix pour vous.
  5. La peur de l’échec, vrai sujet. Derrière cette peur d’échec, il y a un lien étroit avec sa confiance en soi. Il faut être raisonnable dans ces objectifs, en tenant compte de son âge, de son parcours sportif, de son activité actuelle.. Le mieux est de se donner de petits objectifs et de petits à petits à augmenter le challenge.
  6. Célébrer ses victoires : IL ne s’agit pas de dépenser des cents et des milles, une bonne douche après 2 heures sous la pluie et un vrai bonheur, un bon goûter .. (je parle pour moi …)
  7. Associer le sport à quelque chose que l’on aime : J’aime parler (je peux marcher, voir courir tout en parlant avec mon voisin(e)), j’aime écouter la musique (je peux faire du sport avec un casque et une playlist), j’aime regarder les séries, pourquoi ne pas le faire tout en marchant sur un tapis ?
  8. Les arguments médicaux, sur le danger de ne pas faire de sport : les articulations se rouillent, les masses musculaires s’atrophient, l’ostéoporose (décalcification osseuse) s’installe etc… Un article s’intitule : « Ne pas faire de sport serait presque aussi dangereux que le tabac« , tout un programme.

Il y aurait une explication médicale, « Selon des chercheurs allemands, notre capacité à la procrastination dépend beaucoup de la taille de l’amygdale, une zone du cerveau impliquée dans notre capacité à la prise de décision. » extrait de l’article de France Culture

Deuxième sujet maintenant

Pourquoi le sport réduit la Procrastination 😳

Voici mes réponses à cette question :

  1. Le sport donne de l’énergie, on se fatigue moins pour faire une action, donc on la fait plus facilement, car elle ne nous coute rien
  2. « l’exercice physique ne fatigue pas le corps. Au contraire il le prépare, il l’entraîne à faire face aux grosses sollicitations physiques. Si vous êtes souvent fatigué, c’est parce que votre corps n’a pas été préparé à subir les pressions que vous lui imposez le long de vos journées. » phrases prises dans l’article « Le secret de la bonne forme »
  3. si vous avez la condition physique, sans pour autant être un champion du monde dans un sport, votre activité quotidienne sera naturellement plus importante physiquement et intellectuellement

Pour aller plus loin

  1. Procrastination : définition, causes et solutions
  2. Procrastination : 6 outils pour arrêter de remettre au lendemain
  3. L’union fait la force. La solution 2 en 1 pour en finir avec la procrastination. Une très bonne idée, toute simple.
  4. Le secret de la bonne forme
  5. Procrastination : c’est la taille (de l’amygdale) qui compte
  6. Procrastination : identifier les causes pour trouver des solutions article plus médical, qui aborde notamment Les procrastinateurs chroniques qui est une véritable pathologie
  7. Fichier PDF : Le manque d’exercice, ses conséquences
  8. Ne pas faire de sport serait presque aussi dangereux que le tabac

3 réflexions sur « Procrastination et le sport »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s